Enfants en contexte de divorce

Le divorce des parents - traumatisme de l'enfant

Un divorce est toujours difficile et douloureux à vivre pour les enfants et les adolescents, d'autant plus si leurs parents continuent de se déchirer malgré leur séparation, mais aussi lorsque la séparation se fait harmonieusement.


Le divorce des parents a des répercussions directes sur le développement de l’enfant et de l’adolescent. Il est vécu comme un traumatisme qui peut laisser des séquelles profondes d’autant plus lorsque l’enfant ou l’adolescent n’a pas recours à un réseau de soutien (i.e. camarades, frères ou sœurs, professeurs, grands-parents, thérapeutes, etc.) qui peut lui venir en aide face à son stress, sa détresse, voire sa déprime qui peut s'avérer importante durant cette période déstabilisante.


La recherche démontre qu’à l’âge adulte, les enfants du divorce ont peur de l’engagement, ont de la difficulté à nouer des relations affectives durables, et ont deux fois plus de chances de divorcer que ceux provenant de couples unis. Comparativement aux enfants qui grandissent dans une famille stable où 10% à 12% éprouveraient des problèmes de délinquance, de drogue ou de prostitution, ce taux passerait à 20%, voire 30% dans les familles reconstituées et monoparentales.


Le Centre de psychologie de la Cité offre un programme de 12 rencontres axées sur l’exploration des sentiments et des réactions suite au divorce des parents. Le programme aide l’enfant et l’adolescent à reconnaître la réalité de la séparation et accepter la permanence du divorce ou de la séparation. Ce programme leur apprend aussi à se désengager du conflit et de la détresse des parents, les aide à reprendre leurs activités habituelles dont l’école et les loisirs, vise à les aider à résoudre leurs sentiments de perte, de colère et de culpabilité, et finalement les aide à préserver un espoir réaliste concernant les relations.